Est considéré comme demi-jour d’absence injustifiée l’absence non justifiée de l’élève à une période de cours ou plus

Toute absence non justifiée inférieure à une période de cours n’est pas considérée comme une absence mais comme retard et sanctionnée comme tel en application du règlement d’ordre intérieur

Toute absence doit être justifiée. Les seuls motifs d'absence légitimes sont les suivants :

  1. L'indisposition ou la maladie de l'élève couverte par certificat médical ou une attestation délivrée par un centre hospitalier;
    Les certificats médicaux ne peuvent qu’établir le fait d’une indisposition ou d’une maladie de  l’élève.  Une attestation médicale autorisant une absence pour raisons familiales, religieuses ou  pédagogiques,  par exemple, ou encore indiquant que tel parent a affirmé que son enfant avait été malade à telle date ne peut justifier quelque absence que ce soit.
  2. La convocation par une autorité publique ou la nécessité pour l'élève de se rendre auprès de cette autorité qui lui délivre une attestation;
  3. Le décès d'un parent ou allié de l'élève jusqu'au 1er degré; l'absence ne peut dépasser 4 jours;
  4. Le décès d'un parent ou allié de l'élève à quelque degré que ce soit, habitant sous le même toit que l'élève; l'absence ne peut dépasser 2 jours;
  5. Le décès d'un parent ou allié de l'élève, du 2ème au 4ème degré, n'habitant pas sous le même toit que l'élève; l'absence ne peut dépasser 1 jour;
  6. La participation des élèves jeunes sportifs de haut niveau ou espoirs reconnus comme tels par le Ministre des Sports sur avis des fédérations sportives, à des activités de préparation sportive sous forme de stages ou d'entraînement ou de compétition. Le nombre total d'absences justifiées ne peut dépasser 30 demi-jours par année scolaire sauf dérogation accordée par le Ministre. La durée de l'absence doit être annoncée au chef d'établissement au plus tard 1 semaine avant le stage ou la compétition à l'aide de l'attestation de la fédération sportive compétente à laquelle est jointe, si l'élève est mineur, une autorisation des parents.
  7. La participation des élèves non visés au point précédent, à des stages ou compétitions reconnues par la fédération sportive à laquelle ils appartiennent. Le nombre total d’absences justifiées ne peut dépasser 20 demi-journées. Dans ce cas, la durée de l’absence doit être annoncée au chef d’établissement au plus tard une semaine avant le stage ou la compétition à l’aide d’une attestation de la fédération sportive compétent à laquelle est jointe, si l’élève est mineur, une autorisation des parents.

Les motifs autres que ceux repris ci-dessus sont laissés à l'appréciation du chef d'établissement pour autant qu'ils relèvent de cas de force majeure ou de circonstances exceptionnelles liés à des problèmes familiaux, de santé mentale ou physique de l'élève ou de transports.

Toute absence pour d'autres motifs sera considérée comme non justifiée. Ainsi seront considérées comme non justifiées les absences pour convenance personnelle (permis de conduire, fêtes ne figurant pas au calendrier fixé par la Communauté française, anticipation ou prolongation des congés officiels ...).

Conséquences des absences lors des interrogations, lors d'un contrôle, d'un examen : voir règlement des études.

Huit demi-jours d'absence peuvent être motivés par les parents ou l'élève majeur lui-même. Le justificatif présenté est laissé à l'appréciation du chef d'établissement. Si celui-ci décide de ne pas prendre en compte le motif avancé par les parents ou le jeune majeur, il les informe que le(s) demi-jour(s) concerné(s) sont repris en absence injustifiée. Au-delà de ce quota de 8 demi-jours, toute absence sera systématiquement considérée comme injustifiée (sauf production d’un certificat médical ou d’un document énoncé ci-dessus)

L'absence imprévisible sera signalée par les parents ou par un proche, le matin même par téléphone ou par mail à l’adresse suivante secretariat@gph.be . Si l'absence n'est pas signalée, les parents reçoivent un sms. Les parents utiliseront le billet de justification repris dans le  journal de classe qui sera remis également au secrétariat ou envoyer par mail à l’adresse reprise ci-dessus.

La réception des SMS de l’école est gratuite par contre tout envoi d’une réponse au SMS sera facturée par l’opérateur des parents au tarif d’envoi d’un SMS vers un numéro court non surtaxé.

Le secrétariat peut, même si un appel téléphonique a signalé l'absence, envoyer un sms ou téléphoner pour vérifier le bien-fondé de ce dernier.

Pour que les motifs soient reconnus valables, les documents prévus ci-dessus doivent être remis au secrétariat au plus tard le lendemain du dernier jour d’absence lorsque celle-ci ne dépasse pas trois jours et au plus tard le quatrième jour d’absence dans tous les cas. Si les délais, ainsi fixés ne sont pas respectés, le justificatif pourra ne pas être pris en compte et l’absence considérée comme non justifiée.

Si les parents, soucieux d'une certaine confidentialité, entendent porter à la connaissance de la Direction seule les motifs de l'absence, ils peuvent solliciter, par l'intermédiaire du secrétariat, un contact avec la Direction pour lui exposer les motifs.

En cas de maladie, au-delà de trois jours d'absence, seul un certificat médical dûment complété est accepté et envoyé par courrier ou par mail au plus tard  le 4ème jour au secrétariat de l'école.

La Direction se réserve le droit de contacter le médecin émettant le certificat médical pour en vérifier la réalité formelle sans toutefois violer le secret médical.

En cas d'utilisation abusive d'un certificat médical, l'école se réserve le droit de prendre des sanctions.

Pendant les heures d'école, les sorties ne peuvent être qu'exceptionnelles. Elles sont autorisées par le sous-directeur ou son délégué sur demande des parents et justifiées au retour de la sortie. En raison du caractère exceptionnel de ces sorties, celles-ci ne pourront être accordées que dans les cas de motifs sérieux et légitimes.

Dans des circonstances exceptionnelles et/ou en cas d'absence prévue d'un (de plusieurs) professeur(s) à la (aux) première(s) heure(s) de cours, avec impossibilité de remplacement, l'élève pourrait être autorisé à arriver à l'école à l'heure qui lui sera précisée, moyennant notification et accord préalable des parents via le journal de classe. Dès son arrivée, l'élève doit impérativement se présenter aux Arcades pour signaler sa présence, faute de quoi il sera pénalisé d'un demi-jour d'absence injustifiée.

De même, en cas d'absence d'un (de plusieurs) professeur(s) à la (aux) dernière(s) heure(s) de cours, l'élève est autorisé à quitter l'école de manière anticipative selon les modalités suivantes :

  1. au 1er degré : une heure avant la fin habituelle des cours, si l'accord a été donné par la personne légalement responsable en début d'année dans le journal de classe, et après passage auprès du sous-directeur ou de son délégué.
  2. au 1er degré: dès que l'élève est libéré s'il peut être pris en charge aux Arcades par un parent ou une personne responsable;
  3. aux 2ème et 3ème degrés : dès la fin de ses cours si l'accord a été donné par les parents en début d'année dans le journal de classe.

Si les diverses conditions ne sont pas respectées, l'élève reste à l'étude jusqu'à l'heure normale de son départ.

Toute absence à un cours, à une heure d'étude équivaut à 1 demi-jour d'absence injustifiée (Voir Décret Missions et Conseil de Participation) et est sanctionnée d'une retenue disciplinaire. On entend par retenue disciplinaire, un travail d’intérêt général.

Tout élève hors école sans autorisation sera sanctionné par 6 heures de retenue disciplinaire après passage chez le sous-directeur ou chez son délégué. Ces 6 heures seront réparties dans le temps en fonction du nombre d’élèves en retenue. La convocation à la retenue est notifiée par le sous-directeur ou son délégué à la page « Avis disciplinaire » du journal de classe et doit être signée par les parents le jour même de cette notification.

Toute absence à une retenue sera sanctionnée par une deuxième retenue et entraînera une nouvelle planification des ses modalités d’exécution.

A partir du 2ème degré de l'enseignement secondaire, toute absence injustifiée de plus de 20 demi-journées sur une année scolaire entraîne la perte de la qualité d'élève régulier, et par conséquent la perte du droit à la sanction des études, sauf dérogation accordée par le Ministre en raison de circonstances exceptionnelles.

A partir de 21 demi-jours d’absence injustifiée, l’élève mineur sera signalé au service du contrôle de l’obligation scolaire, DGEO, afin de permettre à l’administration d’opérer un suivi dans les plus brefs délais.

L'élève majeur qui compte, au cours d'une même année scolaire, plus de 20 demi-journées d'absence injustifiée peut être exclu définitivement de l'établissement (Article 5 de l'Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23 novembre 1998).

Par demi-journée d'absence injustifiée, on entend :

  1. l'absence non justifiée de l'élève durant une demi-journée de cours, quel que soit le nombre de périodes que ce demi-jour comprend;
  2. l'absence non justifiée de l'élève pour une période de cours ou plus, consécutives ou non, au cours du même demi-jour. (Article 5 de l'Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23 novembre 1998)

Au plus tard à partir du 10ème demi-jour d'absence injustifiée d'un élève, le chef d'établissement le convoque ainsi que ses parents, s'il est mineur, par courrier recommandé avec accusé de réception.

Lors de l'entrevue, le chef d'établissement rappelle à l'élève et à ses parents, s'il est mineur, les dispositions légales relatives à l'obligation et l'absence scolaires. Il leur propose un programme de prévention de décrochage scolaire.

A défaut de présentation, le chef d'établissement délègue au domicile ou au lieu de résidence de l'élève un membre du personnel auxiliaire d'éducation ou, le cas échéant, un médiateur attaché à l'établissement ou en accord avec le directeur du centre PMS, un membre du personnel de ce centre. Celui-ci établit un rapport de visite à l'attention du chef d'établissement (Article 32 du Décret du 30 juin 1998 visant à assurer à tous les élèves des chances égales d'émancipation sociale, notamment par la mise en œuvre de discriminations positives).

Afin de s'informer au mieux sur les études supérieures, il est possible aux élèves du troisième degré de s’absenter pendant 2 demi-jours.  Dans ce cas, ils doivent se présenter chez le chef d’établissement ou son délégué, munis d’une demande d’autorisation émanant de leurs parents ou d’eux-mêmes s’ils sont majeurs. Dès leur rentrée, ils remettront un justificatif et reprendront contact avec cette même personne afin de faire le point sur les informations reçues lors de ces 2 demi-jours.

Type de réglement: